Jeudi 23 février 2017 – Concert Soubugen

Jeudi 23 février à 18h30
Forum du Rolex Learning Center

Soubugen - Yuko Sarya et Hisao Suginaka

Hisao Suginaka (shamisen)
Yuko Sarya
(danse, chant et tanpura)

Musique, danse et chant : Soubugen est un projet original créé par deux artistes japonais de Hokkaïdo, île du nord du Japon. Lui est joueur de shamisen (luth japonais), elle est danseuse, chanteuse et joueuse de tanpura (sorte de sitar). Ensemble, ils offrent un dialogue entre tradition et modernité.
LES MUSICIENS:

Le musicien Hisao Suginaka est littéralement né avec un shamisen dans les mains. Il manie avec virtuosité cet instrument traditionnel japonais, tantôt avec délicatesse comme une geisha dans un salon de thé, tantôt avec fougue comme un bluesman au coin d’une rue de La Nouvelle-Orléans. Avant de fonder Soubugen avec Yuko Sarya, il s’est perfectionné pendant 7 ans dans l’art du Tsugaru shamisen. Parmi ses plus fervents admirateurs il compte Don Davis, le compositeur de la musique de la mythique trilogie « Matrix ».

Dès son enfance, Yuko Sarya étudie la danse traditionnelle japonaise (Nihon Boyou). Avant de créer Soubugen avec Hisao Suginaka, elle a dansé pendant 8 ans au Theater Hyousetunomon à Sapporo. Dès 1997 elle se perfectionne dans la technique du tanpura avec le célèbre maître indien Dinesh Chandra Dyoundi.
LES INSTRUMENTS:

Le shamisen est un instrument d’origine chinoise qui a été introduit au Japon au milieu du XVIe siècle. C’est un luth dont la caisse de résonance carrée est traditionnellement construite en bois de santal et recouverte de peau de chat ou de chien. Le manche est long et fin, sans frettes, et il est muni de trois cordes (d’où le nom de l’instrument, qui signifie littéralement « trois cordes du goût »). Il y a trois accords de bases : le « honchochi », le « ni agari » et le « san sagari ». Chaque accord apporte un sentiment légèrement différent pour refléter l’atmosphère du morceau, exprimer les différences entre les genres et ainsi varier les morceaux. Le Tsugaru shamisen est un style de musique japonaise folklorique joué sur plusieurs variantes régionales du shamisen. Plus rythmé que le shamisen classique, il est originaire de la région de Tsugaru, préfecture d’Aomori au nord de Honshū, l’île principale du Japon.

La tanpura est un instrument essentiel de la musique indienne, qui crée un fond sonore constant (bourdon harmonique) sur lequel les autres instrument vont s’exprimer, comme un diapason permanent. Elle est semblable au sitar par sa forme mais ne produit pas de mélodies : les cordes en métal sont jouées à vide en arpège à rythme constant, et leur son est enrichi par l’intercalage d’un fil de soie entre celles-ci et le chevalet plat, qui provoque le bourdonnement caractéristique immédiatement reconnaissable de l’instrument.

Source : http://culture.epfl.ch/cms/site/cultures/lang/fr/soubugen

Share