19 Septembre au 8 octobre – Roméo et Juliette au TKM

Roméo et Juliette? C’est assurément l’histoire d’amour la plus connue au monde et la plus courte : par la fatalité des étoiles et la haine incessamment entretenue entre la famille des Montague et celle des Capulet, elle commence par les lumières d’une fête un dimanche soir et s’achève dans la mort quatre jours plus tard ! Le mariage secret des deux jeunes protagonistes aurait pu réconcilier les deux clans de Vérone; il ne fera qu’attiser une discorde à laquelle seule leur mort mettra un terme.

Avec ce Roméo et Juliette plein de poésie, interprété par des acteurs du Teatro Malandro, mais aussi de la troupe de Shizuoka Performing Arts Center (SPAC), qui a ouvert l’édition 2017 du Festival d’Avignon dans la Cour d’honneur du Palais des Papes, Omar Porras revient sur une création de 2012 qui nous révèle tout un pan de son aventure japonaise, d’abord avec Tadashi Suzuki qui l’invita en 1999 et 2000 avec Noces de Sang et en 2001 avec Les Bakkhantes, mais aussi avec son successeur à la direction du SPAC, Satoshi Miyagi, qui le fit revenir dans la ville de Shizuoka en 2007 avec Maître Puntila et son valet Matti, en 2009 avec Les Fourberies de Scapin, avant de lui confier la même année une reprise de son Don Juan avec des comédiens de la troupe du SPAC dont quatre firent avec lui Solo Bolivar en 2011. En 2012, ce sera encore L’Éveil du printemps qui sera invité dans le cadre du World Theater Festival Shizuoka under Mt. Fuji, l’année même où les deux troupes se sont engagées dans une création commune autour d’un mythe universel, Roméo et Juliette.

Ce spectacle avec lequel le TKM ouvre sa nouvelle saison, au-delà de ses couleurs linguistiques et culturelles plurielles fascinantes, témoigne dans la pulsation des corps et de leurs énergies qui dansent, d’une spiritualité théâtrale universelle.

Les info sur le site du TKM

Share